vitrines-en-trompe-loeil

La vacance commerciale et les trompes l’oeil

Quel que soit le nombre de commerces vacants, leur effet sur les clients du centre-ville est très négatif.

Procos, fédération du commerce spécialisé, a comptabilisé les locaux commerciaux vacants dans plus de 200 agglomérations de plus de 25 000 habitants. Le constat est sans appel, le taux de moyen de vacance progresse encore pour atteindre 9,5%. Ceci correspond à une augmentation de 1 point tous les ans depuis 2012.

Si la vacance commerciale est un phénomène naturel (en dessous de 5% et pour des durées “raisonnables”), il n’en est pas moins dérangeant à la vue des clients. Quel que soit le nombre de commerces vacants, leur effet sur les clients du centre-ville est très négatif. Il véhicule l’image d’un tissu commercial et d’un centre-ville sinon en déclin, du moins qui ne progresse pas. Et le déclin personne n’aime ça. Tout le monde aime a être identifié au succès et à la réussite. Le déclin fait peur autant qu’un virus. Du moins est-il fuit de la même manière, un peu comme si il pouvait être contagieux.

Alors que faire ? Mettre en place un plan d’action avec l’ensemble des forces vives d’un territoire pour réduire la vacance commerciale voir inverser la tendance. Oui bien entendu.

Mais dans l’intervalle quelques solutions de transition sauront redynamiser un centre-ville ou un territoire malade de ses locaux commerciaux vides. Nous balayerons sur ce blog différentes solutions.

1/ Des vitrines trompe l’œil
Habiller une vitrine d’un trompe l’œil représentant un commerce en activité est une idée qui fait son effet auprès des clients. L’ensemble de la zone bénéficie d’un effet positif, y compris le propriétaire des murs.

2/ Des vitrines supports d’information ou promotionnelles
Les vitrines des locaux vacants peuvent être utilisées comme support d’information ou de promotion : promotion des chèques cadeaux centre-ville, d’un nouveau service, d’un projet à venir, des services proposés par l’union commerciale…

Bon nombre de villes et de territoires mettent en place cette solution temporaire sans pour autant trouver prétexte à stopper toute réflexion et action en faveur du développement et de la dynamisation du commerce de proximité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *